Cheval de bois

Une grue où l’espace se suspend Sans fin commencement ni passé ni passants   Une tour de béton et un enfant Qui regarde à la fenêtre Qui contemple un oiseau au coin du ciel   Un oiseau sur une grue Lissant ses plumes d’orgueil Parce qu’il vient de croquer une …

Silence

J’ai peur Je réclame un supplément d’âme ou de courage. Sur la scène de l’histoire Le silence s’est installé

La part de social en nous

Sociologie clinique et psychothérapies

Sous la direction de Vincent DE GAULEJAC et Claude COQUELLE – Préface de Boris CYRULNIK

Des cliniciens témoignent de la façon dont ils abordent la réciprocité des influences entre le social et le psychique dans leur pratique, en particulier comme psychanalystes et comme psychothérapeutes.

Entre l’être de l’homme et l’être de la société, les influences, les connexions et les interactions sont profondes. Chaque individu contribue à produire la société, qui produit chaque individu. Comment analyser ces interférences ? La question est particulièrement sensible lorsque des conflits, vécus comme « personnels », sont pour une part la conséquence de situations sociales liées au travail, à la famille, à l’argent, à la violence institutionnelle et plus généralement à la violence symbolique des rapports sociaux.

Les auteurs explorent cette part de social en nous-mêmes à partir de leur pratique de psychothérapeutes et des apports de la sociologie clinique.

Retrouvez mon chapitre en page 135 : Rencontre d’une psychanalyste avec la sociologie clinique

www.editions-eres.com/collection/129/sociologie-clinique

LE COACHING ET LES NEUROSCIENCES

Les neurosciences sont nées aux Etats-Unis dans les années soixante dix. Il s’agit d’étudier le système nerveux à tous les niveaux et, notamment, en ce qui concerne les comportements et l’apprentissage. L’esprit humain, le cerveau, y est considéré comme un ensemble complexe qui traite toutes les informations perçues quelle que …

L’EPIGENETIQUE ET LE CHANGEMENT

L’épigénétique est une discipline faisant partie de la biologie. Elle étudie les mécanismes moléculaires qui modulent l’expression du patrimoine génétique en fonction du contexte. Autrement dit, le milieu dans lequel nous avons évolué contribuera à façonner notre identité. La génétique étudie les gènes tandis que l’épigénétique s’intéresse à une série …