La part de social en nous

de | 31 août 2017

Sociologie clinique et psychothérapies

Sous la direction de Vincent DE GAULEJAC et Claude COQUELLE
Préface de Boris CYRULNIK

 

Des cliniciens témoignent de la façon dont ils abordent la réciprocité des influences entre le social et le psychique dans leur pratique, en particulier comme psychanalystes et comme psychothérapeutes.

Entre l’être de l’homme et l’être de la société, les influences, les connexions et les interactions sont profondes. Chaque individu contribue à produire la société, qui produit chaque individu. Comment analyser ces interférences ? La question est particulièrement sensible lorsque des conflits, vécus comme « personnels », sont pour une part la conséquence de situations sociales liées au travail, à la famille, à l’argent, à la violence institutionnelle et plus généralement à la violence symbolique des rapports sociaux. Les auteurs explorent cette part de social en nous-mêmes à partir de leur pratique de psychothérapeutes et des apports de la sociologie clinique.

Retrouvez mon chapitre en page 135 : Rencontre d’une psychanalyste avec la sociologie clinique

www.editions-eres.com/collection/129/sociologie-clinique

Catégorie : Mes livres

A propos Luce Janin-Devillars

Psychanalyste et coach, je travaille sur l'interface entre vie professionnelle et vie personnelle. Comment l'histoire de notre lignée influe-t-elle sur les choix de métiers que nous faisons. Mais aussi comment gérer le stress professionnel, les personnalités difficiles. Thérapie, coaching ou supervision de coachs et de managers, je travaille le plus souvent en binôme avec Bruno Erba, psychopraticien et coach.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *