Le coaching clinique psychanalytique

Le coaching clinique psychanalytique

Le coaching clinique psychanalytique

Le terme de « clinique » effraie et, certainement plus encore, celui de psychanalyse. Comment oserait-on alors l’associer à celui de l’entreprise ou du monde sportif dans lequel tout un chacun reconnaît celui de coaching ? Parce que l’accompagnement, la relation d’aide, ne sont pas des expressions anodines. Il ne s’agit pas d’une pratique banale, connue de tous, qui renverrait seulement à d’autres pratiques reconnues dans l’entreprise : le management, la gestion des hommes et des idées, l’accompagnement au changement…

Non, le coaching est une méthode spécifique qui engage au moins deux personnes (le coach et son coaché) sans compter le prescripteur et, parfois, plusieurs individus dans le coaching d’équipe dont nous ne traiterons pas ici. Il implique donc qu’il se « passe » quelque chose entre les deux protagonistes. Et, pour le coup, ce ne sera pas du savoir comme dans la formation ou le Consulting. Le coach ne sait rien, c’est son client qui en sait quelque chose de son travail, de son entreprise et, surtout, de lui. Le coach n’est qu’un facilitateur, mais comment pourrait-il faciliter quoi que ce soit s’il ne connaît pas la nature humaine, sa psychologie, son fonctionnement, son métabolisme, son « temps » psychique qui n’est pas celui de l’organisation ? Comment pourrait-il aider ce client à accoucher de lui-même, s’il le traite comme n’importe qui ? C’est-à-dire s’il ne possède aucune connaissance en termes de structures psychiques, par exemple. Comment nous font-elles fonctionner ? S’il n’a aucune idée de la question du désir, s’il le confond avec le besoin ; nous avons généralement besoin de travailler, mais notre désir est parfois ailleurs. Comment alors concilier ces deux tensions au service d’un ou de plusieurs objectifs à faire atteindre ? Comment ne jamais mettre son client en danger ? Comment reconnaître et accepter que le coaching ne convient pas à tout le monde ? Autant de questions auxquelles nous nous sommes efforcés de répondre… modestement, car il y a autant de coachings que de coachs et de coachés.

Catégorie : Mes livres

A propos Luce Janin-Devillars

Psychanalyste et coach, je travaille sur l'interface entre vie professionnelle et vie personnelle. Comment l'histoire de notre lignée influe-t-elle sur les choix de métiers que nous faisons. Mais aussi comment gérer le stress professionnel, les personnalités difficiles. Thérapie, coaching ou supervision de coachs et de managers, je travaille le plus souvent en binôme avec Bruno Erba, psychopraticien et coach.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *