LA TOUSSAINT : PRESENCE DE L’INVISIBLE

Prendre le temps d’honorer ses morts, notamment en allant se recueillir sur leurs tombes, est un besoin fondamental. Mais qui, paradoxalement, ne se traduit pas toujours en acte chez les chrétiens pratiquants. Repères Le langage des fleurs au moment du deuil est intemporel. À la fois symboles de notre finitude et de notre aspiration à la vie éternelle, la tradition des fleurs déposées sur les tombes est en effet ancestrale. Chrysanthèmes mais aussi roses, branchages, houx… une belle partition automnale dans nos cimetières. «Voici des fleurs, des feuilles et des …

La part de social en nous

Sociologie clinique et psychothérapies

Sous la direction de Vincent DE GAULEJAC et Claude COQUELLE – Préface de Boris CYRULNIK

Des cliniciens témoignent de la façon dont ils abordent la réciprocité des influences entre le social et le psychique dans leur pratique, en particulier comme psychanalystes et comme psychothérapeutes.

Entre l’être de l’homme et l’être de la société, les influences, les connexions et les interactions sont profondes. Chaque individu contribue à produire la société, qui produit chaque individu. Comment analyser ces interférences ? La question est particulièrement sensible lorsque des conflits, vécus comme « personnels », sont pour une part la conséquence de situations sociales liées au travail, à la famille, à l’argent, à la violence institutionnelle et plus généralement à la violence symbolique des rapports sociaux.

Les auteurs explorent cette part de social en nous-mêmes à partir de leur pratique de psychothérapeutes et des apports de la sociologie clinique.

Retrouvez mon chapitre en page 135 : Rencontre d’une psychanalyste avec la sociologie clinique

www.editions-eres.com/collection/129/sociologie-clinique

Les pervers narcissiques existent-ils ?

Qui sont au juste ceux qu’on appelle « pervers narcissiques » ? Des personnes au comportement inadapté dans leur vie professionnelle et/ou personnelle ? Tous ceux qui, à un moment ou à un autre on contribué à nous déstabiliser, à nous mettre en péril. Cette notion, avant tout « clinique » nécessitait donc une appréhension attentive, engagée dans l’analyse approfondie de certaines situations entrepreneuriales et managériales. Les pervers narcissiques : une réalité organisationnelle ? Exploration …

LE COACHING ET LES NEUROSCIENCES

Les neurosciences sont nées aux Etats-Unis dans les années soixante dix. Il s’agit d’étudier le système nerveux à tous les niveaux et, notamment, en ce qui concerne les comportements et l’apprentissage. L’esprit humain, le cerveau, y est considéré comme un ensemble complexe qui traite toutes les informations perçues quelle que soit leur origine : les informations internes (le ressenti émotionnel devant une situation) comme les informations externes (la survenue d’un événement). Les neurosciences constituent donc un apport à la compréhension des phénomènes cognitifs, les processus d’apprentissage. Qu’est-ce que la …

Le coaching clinique psychanalytique

Le terme de « clinique » effraie et, certainement plus encore, celui de psychanalyse. Comment oserait-on alors l’associer à celui de l’entreprise ou du monde sportif dans lequel tout un chacun reconnaît celui de coaching ? Parce que l’accompagnement, la relation d’aide, ne sont pas des expressions anodines.Ce ne sont pas des pratiques banales qui renverrait seulement à d’autres pratiques reconnues dans l’entreprise : le management, la gestion des hommes et des idées, l’accompagnement au changement… Non, le coaching est une méthode spécifique qui engage au moins deux …

L’EPIGENETIQUE ET LE CHANGEMENT

L’épigénétique est une discipline faisant partie de la biologie. Elle étudie les mécanismes moléculaires qui modulent l’expression du patrimoine génétique en fonction du contexte. Autrement dit, le milieu dans lequel nous avons évolué contribuera à façonner notre identité. La génétique étudie les gènes tandis que l’épigénétique s’intéresse à une série d’informations complémentaires qui définissent la manière dont ces gènes vont être utilisés par une cellule ou ne pas l’être. Cette approche dément la « fatalité » des gènes. Ces signaux, y compris ceux liés à nos comportements – comme le …

Procrastiner ou rêver ?

Les « procrastineurs » sont des perfectionnistes mais aussi des rêveurs qui préfèrent le rêve de la réalisation à la réalisation elle-même. En ne terminant pas ce qu’ils ont commencé et, parfois, en ne commençant même pas, ils se mettent à l’abri de l’échec. Car l’échec est, à la fois, une confrontation avec les autres mais, surtout, une confrontation avec soi-même. Comme les tous jeunes enfants, ils sont installés dans un fantasme de toute-puissance : Je peux faire ce que je veux, où je veux et quand je veux. Pour …

Je me reprogramme avec les pensées qui boostent mon bien-être

Nous avons tous le pouvoir de nous reprogrammer. De modeler notre esprit, de changer à l’infini de grilles de lecture, pour faire de notre cerveau une machine vertueuse au service notre épanouissement. Luce Janin Devillars et Bruno Erba s’appuient sur leur expérience de psychothérapeutes, sur les récentes découvertes des neurosciences et sur la pratique des médecines alternatives pour révéler les pouvoirs bienfaisants de la pensée. Apprenez à repérer vos croyances, à vous libérer de celles qui vous limitent pour booster celles qui vous portent.  

Changer sa vie

Qui n’a jamais rêvé de faire table rase de son quotidien décevant et de changer de vie ? Changer de travail, de conjoint, quitter la ville pour un environnement totalement différent… Cet ouvrage va vous aider à identifier vos désirs profonds et à les confronter aux obstacles réels ou supposés qui les contrarient. Freins matériels ou familiaux, blocages inconscients, fantasmes irréalisables et autres excuses sont en effet autant de résistances à vaincre pour parvenir à s’échapper d’une existence dont on ne veut plus. Distinguez un véritable besoin de …

Des femmes qui inspirent

Les hommes et les femmes sont enfermés dans un système de représentations psychologiques, sociales et comportementales qui constituent des freins à l’égalité et à leur bonne entente réciproque. Elles sont incapables de s’entendre, elles se « crêpent le chignon » entend-t-on souvent. En fait, c’est un cliché machiste très ancien porté par les femmes elles-mêmes car elles ont intégré, de manière inconsciente, les idées portées par « l’idéologie du père »: celui qui sait et qui décide. Même encore aujourd’hui, il est dérangeant pour les hommes de pouvoir de considérer une femme …